Le Conseil d’administration de l’INSA de Lyon devait voter cet après-midi le DOS de l’université-cible, dans un contexte marqué par une forte défiance des personnels et étudiant⋅es de l’école, et par l’annonce de la démission de son directeur. Le vote ne s’est finalement pas tenu.

Un rejet de plus en plus massif

Depuis l’annonce de la démission d’Éric Maurincomme, qu’on aurait bien du mal à ne pas associer à son incapacité à obtenir certaines garanties quant à l’entrée de l’INSA dans l’Université-cible, rien ne va plus dans l’école villeurbannaise. Le Comité technique a rejeté le DOS à deux reprises ; plus étonnant, le Conseil des études et le Conseil scientifique l’ont également rejeté.

Les signaux reçus de l’extérieur ne sont pas beaucoup plus positifs : difficile de lire le communiqué conjoint de la CGE et de la CDEFI paru aujourd’hui sans songer à la situation de l’INSA :

Alors que les différentes réformes lancées par l’État prônent régulièrement une plus grande autonomie des établissements, les discussions sur les sites mettent en évidence une très forte injonction aux écoles d’ingénieurs d’abandonner la plus importante de leurs prérogatives, à savoir leur accréditation pour le diplôme d’ingénieur, ou d’accepter des contraintes qui entravent leur autonomie.

Le coup de grâce tombe ce matin, à quelques heures du Conseil d’administration : une consultation, menée sous le contrôle du très consensuel président du CAR auprès de plus de 400 personnels de l’école, donne 74,8 % des personnels contre le DOS. Près de 65 % des personnels penchent en outre pour un retrait du projet d’université-cible.

Ingérence et pressions

Face à cette situation, c’est le branle-bas-de-combat au sein du G7, qui publie en une nuit un communiqué supposément rassurant, qui ne doit cependant ni être voté, ni amender le DOS.

Puis, vendredi dernier, les élu⋅es au CA réunissent l’école en Assemblée générale, et ont la surprise de voir apparaître… Khaled Bouabdallah, président de l’Université de Lyon. Éric Maurincomme, également présent, reste en retrait, donnant à voir le spectacle affligeant d’une mise sous tutelle de sa direction. Les échanges sont tendus, et le président Bouabdallah ne convainc pas les nombreux partisan⋅es du « non mais » à opter pour le « oui mais » au DOS.

Entre-temps, les mails aux enseignant⋅es et chercheur⋅euses influent⋅es se multiplient, ainsi que les pressions sur les étudiant⋅es.

Enfin, la veille du CA, Khaled Bouabdallah se démène à nouveau, cette fois dans la presse : « Un vote négatif du DOS serait interprété comme un vote contre le projet. Une chose est sûre : l’Insa est une pièce maîtresse du projet, notamment dans sa composante ingénierie, et donc c’est important que l’Insa soit à bord » (NewsTank). Et de qualifier au passage d’ « informations fausses » et de « mauvaise foi » certains des propos tenus ici ou ailleurs…

Le CA votera bien ou ne votera pas

C’est dans ce contexte que siégeait le CA de l’établissement cet après-midi… Après avoir épuisé tous les points de l’ordre du jour, le président du CA (C. Nibourel, MEDEF) annonce tout bonnement le report du vote à une séance le 8 juillet ! Malgré deux heures de discussion, les élu⋅es ne parviennent pas à obtenir un vote.

Selon NewsTank, il s’agit pour le président de « se laisser le temps de négocier quatre conditions » auprès des CA des autres établissements engagés dans le projet, à savoir :

  1. « supprimer les conditions de retrait, qui actuellement ne permettent pas qu’une école composante se désengage de l’expérimentation ;
  2. ne pas faire soumettre le budget de l’Insa à l’approbation du CA de l’université cible ;
  3. améliorer la représentation du monde économique et des élèves dans le conseil du pôle ;
  4. recadrer les modalités, côté recherche, au sujet de la tutelle des laboratoires. »

Cette nouvelle a de quoi inquiéter quant au respect de nos instances et de leur démocratie… Reste à savoir comme les porteur⋅euses de l’Idex parviendront à retourner le CA de l’INSA après ce coup de force.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s