Saint-Étienne : Michèle Cottier seule avec sa fusion après une vague de démissions

La détonation risque de retentir pendant plusieurs semaines : huit vice-président⋅es de l’université Jean-Monnet de St-Étienne (UJM), dont les trois vice-présidents centraux, annoncent aujourd’hui leur démission. Avec un collectif de dirigeant⋅es de l’université (chargé⋅es de mission, responsables de composantes ou d’unités), ils considèrent « que le projet d’Université-Cible, que certains d’entre nous ont porté, met en danger, aujourd’hui, notre établissement et notre capacité à porter une ambition académique sur le site de Lyon-Saint-Étienne. » Alors que la sauvegarde de l’université stéphanoise était au centre de la campagne des municipales, où elle a fait l’objet d’inquiétudes unanimes, la présidente Michèle Cottier se retrouve seule à porter un projet de fusion dont tout le monde, à Saint-Étienne, perçoit désormais l’absurdité. Lire la suite « Saint-Étienne : Michèle Cottier seule avec sa fusion après une vague de démissions »

Publicité

Et la fusion n’eut pas lieu

Les 16 et 17 décembre, les conseils d’administration des quatre établissements de la future université-cible devaient voter un projet de statuts et de décret de création, pour parution d’ici fin décembre. Les décisions du jury, qui a rendu son évaluation à mi-parcours il y a quelques jours, mettent un coup d’arrêt au projet et reportent la fusion à une date aujourd’hui inconnue. En attendant une reprise du processus de fusion, quelques mois de luttes intestines s’ouvrent à nouveau à Lyon et Saint-Étienne.

Lire la suite « Et la fusion n’eut pas lieu »

À Saint-Étienne (mais pas que), petite goinfrerie en toute impunité

Dans un arrêt daté du 25 juillet, la Cour des comptes épingle l’ancien agent comptable d’Université Jean Monnet de Saint-Étienne (UJM) : près de 150 000 € d’indemnités auraient été versées illégalement à quelques dirigeant⋅es de l’établissement, parmi lesquel⋅les les président⋅es Khaled Bouabdallah et Michèle Cottier. Qu’à cela ne tienne : plutôt que de procéder au remboursement, l’UJM a préféré faire voter par son CA une remise gracieuse effaçant l’ardoise… Lire la suite « À Saint-Étienne (mais pas que), petite goinfrerie en toute impunité »

L’Université de Lyon manque une occasion de se renouveler

Ce mardi 9 juillet, le nouveau Conseil d’administration de la ComUE devait élire son président, pour un mandat de 4 ans. Face au multi-récidiviste Khaled Bouabdallah, Hugues Benoit-Cattin rappelait la nécessité de reconnecter l’Université de Lyon au terrain et de reconquérir la confiance des communautés, mais sa candidature a été écartée par 27 voix contre 11. Et le surlendemain sonne déjà l’heure des règlements de comptes… Lire la suite « L’Université de Lyon manque une occasion de se renouveler »